Agriculture extensive,montée des eaux… la Convention de la société civile ivoirienne monte au créneau

     Agriculture extensive, exploitation forestière, montée des eaux. Face à ces conséquences des changements climatiques, la Convention de la société civile ivoirienne lance le projet Benkadi. Traduit du malinke, Benkadi signifie « Travailler ensemble dans une même vision ». 

      L’érosion côtière et la dégradation des aires protégées sont en grande partie la cause du changement climatique. La Convention de la société civile a identifié ces deux thèmatiques comme prioritaires pour la mise en œuvre du projet Benkadi dans le pays. 

    En fait, il s‘agit d’un << plaidoyer pour l’amélioration des politiques publiques sur le changement climatique, en vue de l’atténuation et de l’adaptation aux effets de l’érosion côtière et de la dégradation des aires protégées en Côte d’Ivoire >>. La cérémonie de lancement du projet a eu lieu le 24 septembre 2021  à Abidjan-Cocody.

     Présentant l’état des lieux qui justifie l’initiative, Oscar Guadji, chef du projet fait un constat amer. 

     « Les aires protégées ont subi, en partie, une dégradation due essentiellement aux effets combinés de l’agriculture et de l’exploitation forestière et le taux de déforestation est l’un des plus rapides au monde » 

    Il a aussi ajouté que « plus de 2/3 des 566 Km du littoral ivoirien sont affectés par le phénomène d’érosion côtière ». 

     Ainsi, selon le chef de projet,  » :La dynamique du trait de côte sur le rivage ivoirien entre Tabou et Sassandra  est relativement stable avec néanmoins des points d’érosion d’1,5 m/an au maximum ». 

     Cependant, il note que « La section de côte la plus alarmante est celle allant de Sassandra à Vridi-Port-Boüet avec un recul observé d’environ 3 m/an ».

     Le chef du projet Benkadi en Côte d’Ivoire a rappelé les décisions étatiques face à l’érosion côtière et à la dégradation des aires protégées. Cependant beaucoup reste encore à faire. Et à travers ce projet qui se veut inclusif, l’intérêt des femmes, des jeunes et des personnes handicapées sera mise sur la table. 

     Ce sont au total 4 pays africains, le Bénin , le Burkina Faso , la Côte d’Ivoire et le Mali, qui ont mis en place l’initiative ouest africaine Benkadi , dont le siège est à Ouagadougou.

  Le coût du projet est de 21,5 millions d’euros, dont 3 , 8 millions d’euros pour la Côte d’Ivoire sur une période de 5 ans qui de 2021 à 2025. Le consortium Benkadi est soutenu par le Ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas. 

Aïcha Ouedraogo 

Lemediacitoyen.com 

Lire aussi:
Awards de la Presse numérique, Lemediacitoyen.com parmi les nominés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*