Coronavirus, que les candidats à la présidentielle de 2020 en tirent les leçons

oznorMB

Une petite réflexion sur la pandémie du Coronavirus, qui m’a laissé sans voix tellement les contaminés et les morts dans le monde entier se multiplient avec une grande vitesse. 

Avant d’aller un peu loin dans mes propos, je voudrais m’incliner  devant la mémoire de toutes ces personnes décédées. Je reste confiant que cette pandémie s’estompera très bientôt. Revenons à notre pays la Côte d’Ivoire qui n’a pas échappé à la furie de la Covid-19.

Je vous livre en tout premier point un extrait de la première adresse du président de la République, Alassane Ouattara, concernant cette pandémie. « Je voudrais, à cet égard, condamner les actes d’indiscipline et les cas d’exception qui ont  perturbé  le  démarrage  des  opérations  de  mise  en  quarantaine,  à  l’INJS,  des ressortissants ivoiriens et des résidents permanents non ivoiriens à leur entrée sur le territoire ivoirien.

Je  voudrais  réaffirmer  que  nous  sommes  tous  égaux  devant  la  loi  et  devant  la maladie. Par conséquent, je n’accepterai pas que cela se produise à nouveau ».

Cette pandémie vient mettre à nu plusieurs tares de notre société ivoirienne qui depuis longtemps sont ancrées dans nos gèênes.

La Cote d’Ivoire a  60 ans mais ce pays mérite d’être repensé véritablement. Notre patrie est caractérisée par l’indiscipline de ses citoyens et par des comportements de personnes se croyant au-dessus des lois, parce qu’elles occupent de grands postes.

Excusez-moi de le dire mais une nation qui se veut émergente doit  se bâtir avec une culture de la discipline. Le Covid-19 passera et nous devons en tirer les leçons. Les populations doivent être formées sur le sens de la République, de l’union, de la discipline et du travail. La devise de notre pays n’est pas suffisamment intégrée dans notre mentalité.

Les acteurs politiques doivent être formés et comprendre le sens des lois. La Côte  d’Ivoire a besoin d’institutions fortes et indépendantes, de citoyens républicains et non de président, ni de Premier ministre forts. Nous avons des exemples dans ce monde que nous pouvons expérimenter, et il nous faut travailler sur les mentalités.

Coronavirus et présidentielle 2020
Des dons de produits d’hygiène aux allures de campagne 2020

A l’orée de cette pandémie, avons-nous véritablement un système sanitaire ? Il ne s’agit pas seulement de construire quelques hôpitaux et s’enorgueillir mais il faut bien plus. En Côte d’Ivoire, existe-il un conseil scientifique qui mène des recherches ? Des chercheurs prêts à n’importe quelle riposte virale ?

Des instituts de recherche à la hauteur de nos ambitions ? Un corps médical qui fait de la médecine un véritable sacerdoce ? La recherche scientifique n’est-elle pas un autre parent pauvre de nos économies africaines ? Possédons-nous une réserve sanitaire, à savoir un collège d’anciens professionnels de la santé disponibles pour aider en cas de débordement ?

Nos gouvernants ont-ils le sens de l’anticipation au niveau du système sanitaire et dans d’autres domaines ? Bref, que les candidats à la présidentielle de 2020 tirent les leçons de ce drame mondial et tiennent compte de cela dans leurs programmes de santé.

L’émergence, ce n’est pas seulement la construction des infrastructures, mais c’est également la construction, l’éclosion de nouvelles mentalités. C’est réussir le pari d’avoir des citoyens conscients et caractérisés par l’union, la discipline et le travail.

N’Dri Koffi

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Règlements à l’amiable en cas de viols, les regrets d’un chef de communauté

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*