Côte d’Ivoire,  transparence électorale, classe politique, dialoguez bien deh !

classe politique
Image de la première phase de concertation entre le premier ministre et les partis politiques sur le code électoral (DR)

Les calculs politiques, les intérêts égoïstes, égotistes et égocentriques des uns et des autres sont la principale cause des crises en Côte d’Ivoire. Cette fois, le dialogue politique suit son cours avec ses intrigues. SVP, messieurs et mesdames, cette fois, privilégiez  l’intérêt national d’abord.

Les questions de la discorde : une caution de candidature plus élevée. Un parrainage. Dans une adresse publique, l’opposition politique relève ses griefs. De son côté, les représentants du pouvoir en exercice défendent leur proposition. Qui des deux entités a la meilleure posture sur ces sujets ? Et si l’opinion publique s’invitait dans le débat ? Ce serait une mesurette pour départager les discuteurs.

Suspicion légitime. La classe politique ayant habituée la population aux pièges qu’elle se tend généralement. Mesdames et messieurs,  cette fois, dialoguez bien mais surtout, trouvez un consensus. Sinon, si c’est pour faire palabre, y a pas prête-moi ton palabre cette fois dèh ! Ha !

                        

Nesmon De Laure

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Edito/ Je t’utilise et je te jette… jeunesse ivoirienne, ouvre les yeux

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*