Edito/ Organe électoral ivoirien, le maquillage déborde

|329 vues |
La reforme était attendue pour une meilleure transparence électorale

     Depuis le 25 septembre 2019, les membres de la  Commission Electorale Indépendante sont connus.  Youssouf Bakayoko s’en va. Mais la CEI reste moins rassurante. A moins que…

    Un  réajustement  maquillé avec du  rouge vif débordant. L’injonction de depart était une reforme de la  Commission Electorale Indépendante afin de la rendre plus  inclusive. Après s’être bruyamment opposés à cet arrêt, ils ont marqué un bref arrêt. On a même salué naïvement ce qui s’apparentait à une volonté . Nous ne disons pas sincère, car, disent-ils, la sincérité en politique est un leurre. Eh oui, ils nous ont bien eus! Il parait qu’on appelle ça génie politique. “Donc c’est çà  CEI inclusive là?”  Oui Oui, elle est  une  CEI inclusive. Regardez par exemple, l’opposition et le pouvoir  résident en une  même personne. Henriette Lagou est en même temps RHDP unifié et une représentante de l’opposition.  Les profils de la société civile politiquement parrainés  , à quelques exceptions près, y figurent royalement.   Est ce tôt pour déduire de la nouvelle monture que tout le combat de la  reforme est vain?  Attendons de voir ceux qui ont prêté serment à l’oeuvre. Mais ce qui est sûr, le maquillage déborde.  L’opinion doit rester vigilante.

Nesmon De Laure

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Election 2020/ une vingtaine d’activistes bénéficient d'une restitution sur la  nonviolence  

Email


*