Gouvernance forestière, le Goin-Débé au cœur d’une rencontre entre les députés du Cavally et Richard Donwahi

   Gouvernance forestière. Quatre députés de la région du cavally reçus Tehe Flan Jean, audience par le ministre des eaux et forêts. Cela, à leur propre demande.

   Alain Richard Donwahi, ministre ivoirien des Eaux et Forêts a reçu quatre députés le 15 juin 2021. Ce sont Hubert Oulaye, Guiglo sous-préfecture, Émile Guiriéoulou, élu de Guiglo Commune, Jean-Gervais Tchiédé et Tehe Flan Jean, députés de Blolequin. Au centre des échanges, la forêt classée du Goin-débé.

     Les échanges entre le ministre et les députés ont duré environ une heure. La rencontre s’est tenue sans la presse. À la fin des échanges le ministre Alain Richard Donwahi et Hubert Oulaye, porte-parole de la délégation ont dressé un point à la presse . « Cette rencontre est à l’initiative des députés de Guiglo et Blolequin. Au centre des discussions, la forêt du Goin Débé. La forêt du Goin Débé est très chère à notre politique forestière. Puisque Le gouvernement a entrepris de régler le problème constitué par cette forêt,le problème des infiltrations illégales et l’exploitation forestière » ,a déclaré le ministre Alain Richard Donwahi. Il a également ajouté qu’il était important pour son ministère et pour la bonne marche de la politique forestière du gouvernement de pouvoir échanger les informations avec les concernés, notamment les élus. De les informer de ce que le gouvernement et le ministère des Eaux et Forêts ont entrepris de faire pour régler le problème des communautés et pour qu’ils puissent travailler ensemble.

gouvernance forestière
       Ainsi, selon Alain Richard Donwahi, au niveau de la forêt du Goin Débé, il a été décidé de l’application de la politique forestière qui permettrait d’attribuer un maximum de 20 % de cette forêt aux communautés riveraines. De même qu’ à certaines communautés installées illégalement dans cette forêt. Ceci pour leur permettre, dit-il, de pratiquer une agriculture qui respecte la forêt. L’agroforesterie avec une obligation de planter des arbres forestiers. Cette politique va permettre de récupérer, à l’en croire, 80 % de cet espace pour réhabiliter la forêt.
    Réaction des élus. « Nous les quatre députés de Guiglo et de Blolequin, nous étions venus rencontrer le ministre pour avoir plus d’information sur le Goin Débé, une forêt qui avait il y a quatre ans défrayé la chronique parce qu’il y a eu des affrontements communautaires. Nous étions venus savoir, quelle solution avait été envisagée par le ministère. Et là nous repartons après avoir été édifiés », a soutenu Hubert Oulaye porte parole des députés. Il se dit  » satisfait des solutions ». Il cite notamment un projet d’agroforesterie, un projet de réaménagement de la forêt et de remise d’une partie de cette forêt aux riverains et à certaines populations qui occupent illégalement la forêt . « (…) Nous avons demandé au ministre de faire l’effort d’un déplacement pour rassurer encore plus nos populations, je pense que le ministre a donné son accord pour peut-être le mois à venir. Il y’a des choses positives qui se préparent. Nous allons l’expliquer aux populations et nous pensons qu’il y aura un véritable déclic »

Délorès Pie
Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Dialogue politique, Dr Sylvain Nguessan prévient : "la réconciliation entre les grands leaders politiques n'est pas la réconciliation de tous les Ivoiriens"

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*