La Fondation Jacobs engage 30 millions de F suisse pour lutter contre le travail des enfants

Fondation jacobs
La Fondation Jacobs engagée contre le travail des enfants (photo: DR)

Selon des statistiques données par la Fondation Jacobs, « Dans les zones rurales, près de 30 % des enfants en âge de fréquenter l’école primaire ne sont pas scolarisés. Ce pourcentage grimpe à 50 % pour les enfants en âge de fréquenter le premier cycle de l’enseignement secondaire. Seul un enfant sur deux qui termine l’école primaire maîtrise l’écriture et la lecture, et à peine 25 % maîtrisent le calcul ». 

Conscient du fait que ces enfants sans accès à une éducation de qualité, sont exposés à un risque plus élevé de travail des enfants, la Fondation Jacobs, la Fondation UBS Optimus et d’autres partenaires philanthropiques ont décidé d’engager CHF 30 millions pour soutenir les objectifs stratégiques du gouvernement de la Côte d’Ivoire visant à éradiquer le travail des enfants. Aussi, à assurer à chaque enfant un bon départ dans la vie de même qu’une éducation de qualité. Cette annonce a été faite le 13 février 2020 via un communiqué dont nous avons reçu copie.

Ladite Fondation et ses partenaires philanthropiques comptent mobiliser à nouveau CHF 150 millions au total pour soutenir une éducation de qualité dans les communautés productrices de cacao en Côte d’Ivoire. Ce financement de démarrage vise à catalyser un partenariat innovant pour un changement systémique. Ce changement sera réalisé en collaboration avec le gouvernement, l’industrie du cacao et du chocolat ainsi que d’autres partenaires au développement.

Toujours selon le communiqué,  Plusieurs parties prenantes ont déployé des efforts individuels considérables au cours des 20 dernières années pour lutter contre le travail des enfants. Cependant, considérant l’ampleur et la complexité de ce fléau, un déficit de financement, de solutions efficaces et de coordination subsiste. Ce mécanisme de financement commun contribuera donc à combler cet écart.

La Fondation Jacobs, la Fondation UBS Optimus et d’autres organisations philanthropiques souhaitent élargir le partenariat à d’autres acteurs clés, afin de réaliser la promesse de l’éducation dans les communautés productrices de cacao.

La Fondation Jacobs opère au niveau mondial dans le domaine du développement des enfants et des jeunes. Fondée par l’entrepreneur Klaus J. Jacobs à Zurich en 1989, elle finance des recherches ainsi que des programmes pour l’apprentissage et l’éducation.

Marina Kouakou

Lemediacitoyen.com

 

Lire aussi:
Enfance et jeunesse,  vers l’adoption d’un plan national de protection, le plaidoyer de l’Unicef

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*