Côte d’Ivoire / restauration de la forêt et renforcement des communautés locales dans la filière Cacao

    Alors que les risques de déforestation restent un défi majeur dans les pays producteurs de matières premières agricoles, une collaboration multisectorielle s’engage à contribuer à la protection et à la restauration de la forêt classée de Cavally. Une action née d’un partenariat avec les communautés locales et des structures telles que l’administration fédérale suisse( SECO), la fondation Earthworm, et les entreprises Nestlé, Touton et Cocoasource en collaboration avec le Ministère Ivoirien des Eaux et Forêts (MINEF).

    C’est une collaboration publique-privée qui vise à protéger la forêt classée de Cavally, une forêt adjacente aux zones de production de cacao à l’Ouest de la Côte d’Ivoire, en travaillant directement avec les communautés locales.
Débutant le 1er juillet 2023, la nouvelle phase, d’une durée de trois ans, a des ambitions revues à la hausse avec un fort volet économique et social tout en bénéficiant du soutien de partenaires supplémentaires. Avec un investissement total de 4 millions de francs suisses, soit 2,7 milliards de francs CFA, ce nouveau partenariat va au-delà de la préservation de la forêt classée de Cavally. Il a également pour objectif de renforcer la résilience des communautés en zone périphérique de cette forêt classée, et d’améliorer la transparence et la traçabilité de la chaîne d’approvisionnement du cacao et de l’hévéa.

Le projet Cavally a quatre objectifs principaux qui sont de prévenir la déforestation et améliorer l’écosystème en stimulant la régénération naturelle et en réhabilitant les zones dégradées en collaboration étroite avec les communautés locales ; Améliorer la résilience des petits producteurs en les aidant à accroître leur productivité et à atteindre une plus grande diversification des revenus et un accès facilité au financement ; Aider à la protection des droits des enfants de ces producteurs par la sensibilisation et un accès à l’école facilité par la délivrance de certificats de naissance ;
Mettre en place une chaîne d’approvisionnement plus transparente pour le cacao et l’hévéa. 

Une productrice de Cacao

Ce pour accroitre la transparence des prix et des paiements aux producteurs, grâce à un système de traçabilité plus robuste et l’exploration de solutions innovantes (dont la surveillance satellitaire) .

    Bastien Sachet, CEO de l’organisation Earthworm Foundation se prononce sur les problèmes de la déforestation dans la région du cavally : « Nous avons appris lors de la première phase que le problème de la déforestation dans la région du Cavally a plusieurs facettes. Tout d’abord, il y’a une difficulté à contrôler un grand périmètre. L’informalité du secteur agricole en zone rurale, l’attractivité autour des activités forestières et l’accès à la terre constituent, en outre, autant de défis pour les populations. Seule une approche collective fondée sur la création de valeur pour le producteur et les communautés rurales permettrait de s’attaquer à la racine du problème. C’est pour cela que la présence des acteurs économiques des chaines de valeur de l’hévéa et du cacao, couplée avec un partenariat fort avec le gouvernement, est essentielle. C’est tout l’esprit de cette collaboration que nous sommes fiers d’animer ». Affirme-t-il.

Signature de convention entre Nestlé et le ministère des eaux et forêts

    En plus du groupe Nestlé, et pour maximiser l’impact du projet, cette nouvelle phase inclut désormais les entreprises de négoce Touton et Cocoasource, actives dans les régions périphériques de la forêt et travaillant déjà avec les coopératives locales. Corinne Gabler, Directrice de la Confiserie et Crème glacée chez Nestlé souligne l’importance du projet Cavally : « Le projet Cavally est une initiative très importante pour nous car il permet à notre entreprise d’agir directement au sein de notre chaîne  d’approvisionnement, de protéger une forêt adjacente aux zones où nous nous approvisionnons en cacao et de créer de la valeur pour les agriculteurs avec lesquels nous travaillons. Nous sommes très heureux d’avoir pu contribuer au succès de cette première phase et nous nous réjouissons de collaborer avec de nouveaux partenaires pour en amplifier d’avantage l’impact.. ». Explique-t-elle.
Cette nouvelle collaboration fait suite à un premier projet commencé en 2020, financé par Nestlé, et qui se termine à la fin juin 2023. Les résultats préliminaires sont très encourageants. En effet, la phase du projet Cavally a permis une réduction massive et rapide de la déforestation. D’où, une régénération naturelle de 7’000 hectares, le reboisement de près de 1’500 hectares. Ce qui a permis une plus grande résilience économique et sociale au sein des communautés locales avec plus de 1400 bénéficiaires économiques directs.
Lutter contre la déforestation liée au cacao fait également partie des priorités de la Suisse, qui s’est engagée à augmenter ses investissements au sein des principales régions d’approvisionnement.

    Le gouvernement ivoirien, pour sa part, a adopté en 2018 une politique nationale de préservation, de réhabilitation et d’extension des forêts, qui doit permettre au pays de recouvrer 20% de son couvert forestier d’ici 2030. Concrètement, sur le terrain, cette politique porte ses fruits. Cela, grâce à une stratégie de protection et de restauration des forêts dans le paysage cacaoyer et à l’inclusion sociale réussie des communautés rurales y compris les femmes et les jeunes.
Notons que, d’autres organisations locales sont impliquées dans le projet, notamment les coopératives de cacao et de caoutchouc, la Wild Chimpanzee Foundation (WCF), la Société de Transformation du Bois du Cavally (STBC) etc. L’objectif à terme est d’inclure un nombre grandissant de partenaires, en particulier dans le secteur de l’hévéa afin de développer des solutions structurelles et d’ouvrir la voie à la création de zones Forest Positive pérennes.

Ruth Assoko

Lemediacitoyen.com

 

Lire aussi:
Révision annuelle de la liste électorale, un plaidoyer en cours pour son effectivité

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*