Cacao culture / une allocation financière comme alternative au travail des enfants

    Cacao culture. Une allocation financière annoncée à l’endroit des producteurs. L’initiative est de Nestlé afin de détourner de la tentation de faire travailler les enfants dans la cacao culture. Elle s’inscrit dans le cadre de l’amélioration significative des conditions de vie des producteurs de cacao et de leur famille.

Le Phénomène du travail des enfants dans les plantations de cacao demeure une préoccupation majeure. C’est en vue d’enrailler ce phénomène et de créer des conditions de vie meilleures pour les producteurs et leur famille que la firme Suisse d’agro-alimentaire Nestlé a mis sur pied le programme d’accélération des revenus des producteurs.

Ce jeudi 27 décembre 2022, a eu lieu au Sofitel Hôtel Ivoire à Abidjan, le lancement dudit programme .

« Nous avons pu soutenir plus de 140.000 enfants au cours des 12 dernières années tout en aidant nos partenaires dans les coopératives à produire un meilleur cacao…Malheureusement, cependant, nous avons également dû constater que les défis sont très grands et que la pauvreté en particulier est un facteur de risque du travail des enfants. Malgré les efforts des États et de l’industrie, beaucoup d’efforts restent à faire ; c’est pourquoi Nestlé lance un nouveau plan encore axé sur les risques liés au travail des enfants » a déclaré Alexander Von Maillot, directeur Mondial de la Confiserie et des Glaces. C’est, en effet, une mesure incitative consistant à faire des transferts d’argent directs aux producteurs qui auront satisfait aux critères de la durabilité du cacao et à la bonne pratique agricole. Cette incitation financière est une prime à hauteur de 500 euros soit 330 milles francs CFA par an pour la réalisation d’un certain nombre d’objectifs. Il s’agit entre autres de la scolarisation des enfants, l’application des bonnes pratiques agricoles pour une meilleure productivité, l’agroforesterie et enfin la diversification des revenus des producteurs par le recours à l’élevage et à d’autres cultures comme le maïs ou le riz.

Lire aussi:
La Fondation Jacobs engage 30 millions de F suisse pour lutter contre le travail des enfants

À l’occasion de ce lancement Monsieur Kouassi N’guessan Paul du village de Taffissou dans la localité de Djékanou a reçu en direct d’Abidjan une transaction de 150.000 francs CFA. Le faisant, Nestlé encourage les producteurs à la bonne pratique agricole au sein de leur coopérative, créant les conditions de vie décentes pour leur famille. Par ailleurs, le ministre Kobenan Kouassi Ajoumani a félicité les initiateurs pour ce projet novateur « je voudrais adresser mes félicitations et encouragement à la direction générale de Nestlé Cote d’Ivoire pour son soutien aux actions du gouvernement Ivoirien dans sa politique de durabilité dans le secteur du cacao. Je reste convaincu que les résultats de ce programme permettront aux producteurs de cacao de voir leur condition de vie améliorée tout en préservant l’écosystème et en renforçant la protection des enfants.»

Lire aussi:
Plaidoyer pour les migrants de retour volontaire : en Côte d’Ivoire, la CSCI renforce les actions auprès des députés

En outre, ce programme est un projet mondial dont le lancement a été fait lors d’une conférence virtuelle à laquelle ont pris part le premier ministre Patrick Achi ainsi que Mark Shneider, Président Directeur Général de Nestlé. Le premier ministre, pour sa part a affirmé que les conditions de vie des producteurs constituent une préoccupation majeure du gouvernement Ivoirien qui s’attèle à mener une synergie d’actions pour l’amélioration des revenus des familles et des populations qui vivent de l’agriculture, du cacao et des métiers divers liés à la cacao culture. Quant au président Directeur général de Nestlé, il a réaffirmé son engagement aux côtés du gouvernement à contribuer à l’amélioration des conditions de vie11:23:11 des producteurs.

Lire aussi:
Orientation sexuelle, une loi en gestation en Côte d'Ivoire

 

Victoire Kouamé

Lemediacitoyen.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*