2020, Prof Francis Akindes alerte: « Attention au marketing politique de l’ethnie »

|428 vues |
Prof Akindes
Prof Akindes: "les politiques ont tendance à manipuler les fragilités sociales et à créer des troubles extraordinaires, difficilement gérables" (DR)

   Le professeur Francis Akindes, sociologue, présente la diversité comme une opportunité dans une société démocratique. Il dénonce, par ailleurs, un marketing politique de l’ethnie.

  

      Comment définissez-vous la diversité dans une société démocratique ?

      D’abord la diversité a une dimension plurielle. Quand on parle de diversité dans une société démocratique, on peut la voir sous son aspect culturel, à savoir les composantes techniques qu’il y-a dans une société donnée mais aussi sous son aspect social.  Par exemple, vous allez au-delà de la question ethnique ou d’appartenance, il y a les genres. Il y a les hommes, les femmes, il y a des orientations sexuelles différentes, il y-a des groupes particuliers. Toutes les formes, les modalités d’appartenance différente qui font les sociétés, c’est tout cela la diversité sociale. Pour parler comme Saint-Exupéry,   « une société est forte parce que nous sommes différents et si nous sommes différents, nous pouvons nous enrichir dans cette différence lorsque cette différence est bien gérée.

    Sur le terrain politique, la diversité  semble créer des crispations surtout  la diversité ethnique. Comment expliquer ce repli ethnique dans l’environnement politique ivoirien ?

     La question ethnique n’est pas un problème en soi. Qu’une société soit riche de sa diversité ethnique n’est pas un problème.  D’ailleurs cela  veut dire que dans la société, il y a différents membres, il y a des différentes formes d’expression culturelles, différents goûts alimentaires, différents types de musique, c’est essentiellement riche pour une société. Mais cela devient compliqué lorsque l’ethnie est instrumentalisée politiquement pour créer des situations ‘’de peur contre les peurs’’.

      Les peurs contre les peurs, c’est lorsque ceux qui contrôlent un pouvoir ont envie de contrôler durablement ce pouvoir, ils actionnent l’identité, ils développent un marketing de l’identité, d’ethnie, au niveau de la proximité sociale et définissent l’altérité et le choix collectif.  C’est-à-dire, on mobilise les gens de la même région ou soit les gens du même groupe ethnique en disant si nous quittons le pouvoir, nous allons perdre définitivement comme si quelqu’un issu du même groupe une fois au pouvoir change la vie du groupe en général. C‘est complètement mensonger, c’est manipulateur. Généralement- les politiques ont tendance à manipuler les fragilités sociales et à créer des troubles extraordinaires, difficilement gérable.

     Est-ce ce marketing de l’ethnie en politique  qui explique le vote ethnique en Côte d’Ivoire ?

     Oui c’est ce qu’explique essentiellement le vote ethnique.

      Le vote ethnique est-il démocratique ?

      Le vote ethnique est tout sauf démocratique parce qu’en fait, on instrumentalise l’espace démocratique, les mécanismes démocratiques. On finit par pervertir ces mécanismes et finalement les gens ils font l’acte de voter mais ils ne choisissent pas vraiment. Ils sont sous le coup des conseils biaisés qu’on leur a donné, de la peur qu’on a créée en eux. Vous allez voir à la veille des élections, il y a toujours de la violence parce que les gens ils ont peur de perdre les élections. Avant les élections, ils se battent pour le conquérir parce que lorsque vous l’avez perdu, c’est pour 5 ans. Ça fait peur parce qu’on a une lecture communautaire du pouvoir. Le fait que les batailles politiques sont souvent des batailles rangées à haut risque social et politique.

    Que faire pour que les jeunes se détournent du vote ethnique afin d’avoir un scrutin démocratique de ce point de vue-là en 2020 ?

       Il y-a un gros problème. Les jeunes ne sont peut-être pas sensibles directement à la question ethnique mais les adultes les y amènent. On est dans un grandfrérisme politique qui fait que les plus jeunes vont chercher des conseils chez les aînés. Les aînés de qui ils commencent à douter d’ailleurs parce que vous voyez des jeunes refusent de s’inscrire sur les listes électorales parce qu’ils ont le sentiment que leurs voix ne comptent pas. Grave erreur parce qu’on va continuer avec ce mécanisme politique, à entretenir une société conservatrice qui ne laisse aucune place aux jeunes.

       Les jeunes font une erreur capitale en n’allant pas voter, en ne s’informant pas sur l’histoire de leur propre société pour faire eux même un choix éclairé qui ne sera pas inspiré par ces aînés manipulateurs. L’enjeu est là aujourd’hui les jeunes doivent s’impliquer autrement dans la politique que d’offrir leur musculature lorsque les aînés en ont besoin ou de se laisser manipuler par ces derniers qui manipulent l’histoire du pays, manipulent les enjeux politiques et sociaux, et finalement finissent par fragiliser le pays.

     Avez-vous un message particulier à l’endroit des jeunes à l’orée de l’année électorale 2020 ?

     Le mot de fin c’est qu’une société paisible passe par la définition de règles du jeu qui soit respectées par tout le monde. Une société paisible passe par l’implication de tout citoyen majeur de cette société en son âme et conscience avec des conditions qui sont les siennes.

     Les jeunes ont besoin d’apprendre à bâtir leurs propres convictions, à se battre de la manière la plus légale possible, pour faire advenir leur vision des choses, ce que je n’ai pas l’impression de voir pour l’instant. Ce sont des jeunes qui sont dans une espèce de sous-traitance politique avec des ainés alors qu’ils doivent s’en détacher et pouvoir dire aux aînés, voilà nos problèmes.  C’est donc cela les enjeux des élections de 2020.  

Interview réalisée par Nesmon De Laure

Lemediacitoyen.com

Interview/Discours de haine, Prof Francis Akindes, sociologue, aux internautes : « N’ethnicisez pas le débat politique »

Lire aussi:
Analyse/ Cadres du RHDP, la perte de pouvoir, une hantise obsessionnelle dangereuse/ par Dr Agoubli Paul, enseignant

Email


*