Sensibilisation sur les questions migratoires, un réseau de communicateurs voit le jour

Les participants à l’atelier organisé par l'Unesco sur les questions migratoires (DR)

L’atelier de formation sur les techniques d’investigation journalistique appliquées à la migration a refermé ses portes avec la création du Réseau des communicateurs ivoiriens des migrations (Recim). Du 24 au 27 septembre 2019, à Yamoussoukro, les journalistes ont eu leurs capacités renforcées concernant l’investigation journalistique.

 Au terme des travaux, ils ont porté à la tête du Recim, Mandé Fadilatou Leila de l’organe de presse Allô Police. Les journalistes à travers ce réseau comptent contribuer de par leurs productions journalistiques et d’autres actions à lutter contre la migration irrégulière.  « Je remercie tout d’abord l’Unesco, pour cette belle initiative en faveur des journalistes de Côte d’Ivoire. A travers cette formation, nous avons appris beaucoup de choses sur la question de la migration irrégulière », a indiqué la présidente du Recim, Mandé Leila. Et de renchérir « Je remercie le groupe pour avoir porté leur choix sur ma modeste personne. Nous allons travailler main dans la main pour la bonne marche du Réseau ».

Pour Sandrine Ochou, promotrice de la télévision en ligne OSETV, cet atelier était de qualité. « C’est une grande satisfaction pour la qualité du formateur, M. Zio Moussa qui est un dinosaure dans le domaine. Il faut dire que la question du journalisme d’investigation est un genre assez sensible et qui demande beaucoup de précision et dextérité. A l’issue de notre formation, nous avons beaucoup appris avec l’OIM, le réprésentant du ministère de l’Intégration », a-t-elle confié. Aimé Alla, journaliste à la Radio Anouanzé de Kouassi-Kouassikro pour sa part indique que l’atelier lui a permis d’apprendre beaucoup. Des semaines et les mois à venir le Recim procèdera à la mise de ces instances.

N’Dri Koffi

Lemediacitoyen.com

  

 

Lire aussi:
Me Abakar Djermah Aumi : Vers la présidence de l’UAJ

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*