Situation socio politique, le Cwap invite à l’apaisement

     Situation socio politique tendue depuis le discours du président ivoirien du 6 août 2020. Alassane Ouattara a annoncé sa candidature.

      Ce qui  cause le débat autour de la Constitution de 2016.  Et avive le discours de haine sur les réseaux sociaux. Le Collectif des Web-Activistes pour la Promotion de la Paix et la cohésion sociale brise le silence. 

 

       DECLARATION du Collectif des Web-Activistes pour la Promotion de la Paix et la cohésion sociale (Cwap) relative à la situation socio politique

         Ivoiriennes, ivoiriens
         Amis de la Côte d’Ivoire
         Amis des médias sociaux,

     Le 6 août 2020, à la demande de ses partisans au cours de diverses manifestations, le président de la République, Alassane Ouattara, a annoncé son intention de se présenter à la présidentielle de 2020, après le décès du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly qui était proposé pour la candidature du RHDP.

    Cette annonce suscite divers débats sur la toile du fait de l’interprétation divergente de la Constitution ivoirienne. Ce qui fait monter le ton dans les différents états-majors des partis politiques. Sur la toile, les propos sont de plus en plus durs, et violents.
     Des manifestations spontanées ont eu lieu dans certaines localités et leur retransmission sur les réseaux sociaux suscite des débats. Si les débats font partie de la vie ordinaire, il faut noter la montée du ton.

     C’est dans cette ambiance que des organisations de la société civile et des partis politiques de l’opposition, annoncent pour ce jeudi 13 août 2020, une marche éclatée de protestation.
     Les débats autour de cette manifestation viennent encore crisper la toile. Devant la montée du discours de haine sur les réseaux sociaux, il est temps de réagir.

    Aussi, le Collectif des Web-Activistes pour la Promotion de la Paix et la cohésion, dont les membres sont issus de divers partis politiques, des médias et de la société civile, affirme son attachement aux principes démocratiques et aux principes de la non-violence.

      Il invite tous les ivoiriens, a opter pour ton apaisé. Il est possible de donner son opinion dans la paix et la concorde.

        Pour le Collectif, il est temps de tirer les leçons des crises antérieures et de privilégier le dialogue. C’est pourquoi, le Cwap invite toutes les parties prenantes, gouvernement, société civile et partis politiques de l’opposition à reprendre le dialogue autour de la question électorale.

Fait à Abidjan le 13 août 2020
Le Collectif des Web-Activistes pour la Promotion de la Paix et la cohésion sociale

Lire aussi:
Côte d’Ivoire, la guerre des pouvoirs ; la destitution de Soro Guillaume dans la balance

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*