Soirée pyjama féministe, décortiquer les violences sexistes et sexuelles pour mieux affûter ses armes

soirée pyjama féministe
La capsule réalisée par l'ONG Opinion Eclairée sur l'initative féministe minou libre visionnée au cours de la soirée

    Soirée pyjama féministe. Cette initiative de l’ONG Opinion Eclairée connait un engouement particulier. Elle a réuni une trentaine de jeunes militantes féministes  à Abidjan pour décortiquer des cas spécifiques de violences sexistes et sexuelles.

     La soirée a débuté avec le visionnage d’un film sur l’initiative féministe minoulibre de Emilie Tapé. Ce film a été réalisé par ONG Opinion Eclairée. Après le visionnage place a été faite à un  panel. Et le  thème est : Enjeux et défis d’une communication non-sexiste comme réponse aux violences faites aux femmes et aux filles. Il a été  animé par les militantes féministes Nadège Assahon, Émilie Tapé (panélistes) et Manu Kahoyomo (modératrice).

     Ensuite, Clémence Odjohou, conseillère spéciale à l’ONG Opinion Eclairée a animé la session relative à la Convergence des luttes féministes. Cette session a aussi vu la projection d’un film sur les travailleuses domestiques, toujours réalisé par l’Ong Opinion Éclairée.

      Les participantes ont aussi eu droit à un jeu de rôle de plaidoyer en faveur de la ratification de la convention 189 de l’OIT en faveur des travailleuses domestiques. Deux (2) équipes formées se devaient de convaincre l’État pour la ratification de cette convention.
     Enfin, un break s’est fait avant de reprendre l’ultime session qui a porté sur l’identification des violences sexistes et sexuelles, modérée par Carelle Laetitia Goli, présidente de l’Organisation pour la Réflexion et l’Action Féministe.
    Cette session s’est réalisée sur la base des « questions pour une championne » et une série de devinettes afin d’aboutir à une meilleure compréhension de la thématique.

Mot de l’initiatrice

De Laure Nesmon PIE, présidente de l’ONG Opinion Eclairée a situé l’enjeu de la rencontre.

« Il s’agit d’une activité programmatique dans le cadre du projet campagne de communication sur les actions féministes en Côte d’Ivoire. Ce projet se mène en partenariat avec Amnesty International Côte d’Ivoire et avec l’appui de la Foundation for a Just Society. En réalité, c’est l’organisation de panel, de jeu ponctué de projection de capsules vidéos que nous avons réalisé. Notre objectif est d’amplifier les voix plaidoyers féministes en offrant un cadre d’échanges entre militantes pour se renforcer mutuellement sur les questions préoccupantes. Et cela dans une ambiance détendue afin de préserver la santé mentale des militantes.  Merci à nos sœurs pour l’accueil favorable réservé à l’initiative de la soirée pyjama féministe. Restons à l’écoute pour la prochaine édition », s’est exprimé la présidente.  médiatisonslesvoixfeministes  pasdexcuse

Sercom Ong Opinion Eclairée 

Lire aussi:
Participation des femmes aux élections locales, Ong Opinion Eclairée échange avec le président de la CEI

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*