Côte d’Ivoire, les  noces du quatuor, une étrange histoire d’amour qui tient en haleine  

La grève  dans divers niveaux d’enseignement en Côte d’Ivoire  ne semble émouvoir ceux qui forgent l’opinion publique. Peu de media en parlent. Lemediacitoyen y compris.  Les péripéties de la vie politique, maquillées  d’insultes à tout va semblent le plus retenir l’attention.

Si ce n’est pas Bédos, c’est Gbagbson ou encore Ouattaratchè ou  le petit gros. Un quatuor qui agit pour ses propres intérêts. Sinon pour les intérêts de chaque membre du quatuor.  Sinon comment lire ces alliances qui se font et se défont selon la direction du vent ?  Aujourd’hui ils en arrivent aux injures insultantes comme s’ils n’avaient pas vécu l’amour hier ? Ne s’étaient-ils pas enlacés les uns, les autres ? N’avaient-ils pas participé aux noces des gens qui s’aiment ? En s’offrant des cadeaux. En se cadeautant.

Ils avaient pourtant ri ensemble et dormi ensemble et bavé ensemble. Souvent à deux ou à trois.  Et ils occupent la scène. La confisquent. Et nous les gens bêtes bêtes on semble s’y plaire. On aime les voir à la télé répéter les gestes mécaniques. Cela nous semble orgasmique. D’où nous vient cette passion pour des films presque d’horreur ? Allons y voir ce qu’il se passe dans nos établissements scolaires et universités publics. Allons y! 

Nesmon De Laure

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Analyse/ Côte d’Ivoire, une opposition  fragile  face à un RHDP déstabilisé, 2020 reste une inconnue

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*