Enfance et jeunesse,  vers l’adoption d’un plan national de protection, le plaidoyer de l’Unicef

|129 vues |
Sophie Leonard a énuméré un plaidoyer pour améliorer le respect des droits des enfants et des jeunes (DR)

Répondant aux préoccupations de Sophie Leonard, représentante adjointe de l’Unicef,  N’Guessan Bernard, directeur de cabinet  du ministre de la justice annonce depuis le tribunal de Bondoukou, l’adoption « dans quelques jours » d’un plan national de protection judiciaire de l’enfant et de la jeunesse en conseil des ministres.

Sophie Leonard, représentante adjointe de l’Unicef a profité de la remise du SPJEJ de Bondoukou pour formuler un plaidoyer à l’endroit du gouvernement ivoirien. Elle a souhaité la prise de certaines mesures pour pérenniser l’appui de l’Unicef. Il s’agit de «  l’adoption de la politique nationale de protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse et de son plan d’action budgétisé ». Sophie Leonard a aussi suggéré « l’inscription dans le budget du ministère de la justice de lignes dédiées au fonctionnement et aux activités des services du SQPJEJ, de lignes consacrées à la maintenance des équipements et à leur renouvellement, de même que des lignes devant permettre au SPJEJ d’envoyer des éducateurs dans les communautés pour assurer pleinement les responsabilités qui leur ont été attribuées et qui sont renforcées par le nouveau code de procédure pénale ».

Le renforcement des capacités opérationnelles et techniques des juridictions pour enfants afin de leur permettre d’appliquer les dispositions du nouveau code de procédure pénale fait partie du plaidoyer. 

Répondant à ces préoccupations,  N’Guessan Bernard, directeur de cabinet  du ministre de la justice annonce que « dans quelques jours le plan national de protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse sera adopté en conseil des ministres. Cela a mis du temps parce qu’on a dû travailler sur le document », a-t-il justifié. Il rassure qu’il est prévu des formations pour mettre en œuvre le nouveau code de procédure pénale.

Nesmon De Laure              

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Justice juvénile, Bondoukou acquiert plus de confidentialité pour les enfants et les adolescents

Email


*