Promotion des femmes journalistes, un nouveau critère  pour bénéficier de  l’aide publique à la presse

|194 vues |
Promotion des femmes journalistes, un nouveau critère  pour bénéficier de  l’aide publique à la presse
Les femmes journalistes ont obtenu un acquis considérable. (DR)

Le plaidoyer des femmes journalistes a eu un écho favorable auprès du gouvernement ivoirien.

La nouvelle est rendue publique depuis le 7 mars 2019. Les patrons de presse sont emmenés à promouvoir les femmes aux postes de responsabilité dans leurs entreprises. Cette disposition s’ajoute aux critères d’octroi de l’aide publique à la presse par le Fonds de soutien et de développement des médias. Bernisse Nguessan, directrice exécutive du Fonds l’a annoncé au cours de la première édition des Petits Dejeuner du Genre (PDG) en présence de Sidi Tiémoko Touré, ministre de la Communication et des Medias.

« Je peux vous assurer que le critère du genre est désormais retenu par le FSDP. La directrice exécutive est présente et pourra elle-même vous le dire »  a affirmé le ministre.  A son tour, Bernisse Nguessan a confirmé l’information. « Le critère du genre est désormais intégré. Mais j’ai un conseil à vous donner. Que les femmes prennent leur place.(…) Et si vous vous mettiez ensemble pour créer des médias. Personne n’est empêchée de créer une entreprise de presse », a-t-elle suggéré.

Depuis quelques années, la journaliste Nesmon De Laure menait le plaidoyer de la sujétion de l’aide publique à la presse à la promotion des femmes aux postes de responsabilité dans les médias.  Représentant le Réseau des femmes journalistes et des professionnelles des médias à une rencontre avec le ministre de tutelle le 23 octobre 2018, elle a émis ce plaidoyer. Et l’a encore répété, au nom des femmes journalistes, à la cérémonie de présentation de vœux 2019 au président ivoirien le 29 janvier 2019. Alassane Ouattara avait marqué publiquement son adhésion.

Justice Vero

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Libre Opinion/ Recette pour sauver le cacao ivoirien / par Gisèle Doh

Email


*